logo shakaschool

VOYAGE-ECOLE chez les Bretons, Poitiers le 07 Juillet 2019

Lundi 22 juillet 2019
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1

Bonjour à tous,

Je vous propose, à travers ce récit, de revivre le dernier VOYAGE-ECOLE organisé par votre AUTO-MOTO ECOLE. Cette fois-ci, nous sommes allés faire une halte à Sulniac à proximité de Vanne dans le Morbihan (56).

 

Jeudi 04 Juillet 2019 :

09h30 : Nous sommes à SHAKA SCHOOL en train de faire l’inventaire de nos affaires. Guillaume et Christèle, nos deux volontaires pour ce voyage, sont partagés entre la nervosité et l’excitation. Je profite d’une séquence pédagogique, qui traite du chargement du véhicule et de la préparation d’un itinéraire, pour commencer à les rassurer.

11h30 : Les véhicules (éclairages/pneumatiques/chargement) sont vérifiés une dernière fois et au moment du départ, une petite appréhension se fait ressentir. En route !

12h30 : Nous choisissons de faire une halte à Parthenay (79) pour le repas du midi. Cette première pause bien méritée nous a permis de dresser un premier état des lieux. Les doutes du départ ont complétement disparu et les élèves sont très appliqués dans leur conduite.

Christèle est notre chat noir ! Elle attire un nombre important de refus de priorité. Dans certains cas, ils peuvent être le fruit d’une incivilité mais, dans d’autres cas, la situation est beaucoup plus grave. C’est le cas de ce motard qui nous a coupé la route sans réaliser qu’il venait de franchir un stop dont le marquage était effacé. Tous ces évènements ont alimenté notre pause déjeuner. À moto, il ne faut pas s’attacher à sa priorité dans une intersection. Elle ne représente pas un mur infranchissable et, en cas de choc, le motard paiera la note …

Heureusement, ce repas a également permis d’évoquer des sujets plus légers et cela a été l’occasion de finir de nouer des liens entre les membres de ce groupe.

14h00 : Nous reprenons la route en direction de Pornic (44). La route est longue et la chaleur est pesante pour les élèves. La pause à Pornic nous permettra de nous dégourdir les jambes, de boire un rafraîchissement en terrasse et de prendre quelques photos. Les échanges de cette pause tournent autour de la fatigue car les effets commencent à se faire ressentir. Les élèves ont pour consigne de ne pas lutter contre cette fatigue. À tout moment, il est possible de s’arrêter pour charger la moto sur la remorque et pour monter dans la voiture.

20h30 : Nous arrivons enfin à Sulniac (56). Mallory et Julien nous ouvrent le portail de leur gîte « LE GOH LEN ». Ils seront nos hôtes pour ce séjour. Je profite d’ailleurs de ce post pour les remercier de leur hospitalité (qui est au moins aussi grande que leur plat de pâtes … les intéressés comprendront !). Ils ont tout fait pour nous permettre de passer un agréable séjour. Nous nous sommes sentis tout de suite comme à la maison !

Nous prenons possession de notre gîte et nous nous attribuons les couchages. Guillaume dormira dans une chambre, Christèle dans l’autre et moi je dormirais dans le canapé convertible du salon. Après une petite douche bien méritée, nous sommes invités par Mallory et Julien à manger ensemble dehors. Sur la petite terrasse, la chaleur est tombée et le repas est vite avalé. Tout le monde est fatigué mais nous ne pouvons-nous empêcher de refaire le monde. Il nous reste cependant à définir le programme de la journée de demain. C’est décidé, nous irons à Concarneau (29) par la N165 (2x2 voies) et nous reviendrons en longeant la côte.

Maintenant il est tard et chacun va se coucher avec des images plein la tête de cette magnifique journée.

 

Vendredi 05 Juillet 2019 :

10h00 : Le réveil est tardif car les organismes avaient besoin de se reposer. Nous profitons de notre petit-déjeuner pour finaliser l’organisation de la journée et après une petite douche, nous partons.

13h30 : Nous décidons de nous arrêter au Buffalo Grill de Concarneau (29). A ma grande surprise, il y a des places de stationnement réservées aux motos. Ils sont vraiment trop fort ces Bretons !

Ce repas m’a permis de prendre conscience que j’avais plus de dextérité avec un guidon de moto qu’avec une grande cuillère. Ce repas aura fait 2 victimes : mon tee-shirt et mon short …

15h00 : Nous repartons avec une seule idée en tête : la mer, la mer, la mer … Pour assouvir cette envie, nous avons passé notre après-midi à longer la côte pour revenir à notre gîte. Au programme : Concarneau, Trévignon, Pont-Aven, Carnac, … Les élèves ne veulent toujours pas lâcher le guidon de leurs motos. L’avantage de cette situation c’est qu’avec la fatigue il est difficile de faire semblant. Je peux facilement constater ce qu’ils maîtrisent et le travail qu’il leur reste à accomplir. Je trouve leur conduite prudente. Ils anticipent les situations, ils sont autonomes et seules les trajectoires dans les virages peuvent être améliorées.

20h30 : Nous arrivons enfin à notre merveilleux gîte où Mallory et Julien nous attendent pour une soirée « crêpes ». Nous nous sommes régalés et les discussions se sont étirées une bonne partie de la nuit …

 

Samedi 06 Juillet 2019 :

11h00 : Départ pour Poitiers. La décision est prise de ne pas emprunter d’autoroute. Certes, cet itinéraire n’est pas le plus rapide mais il va nous permettre de découvrir des paysages magnifiques et des routes avec de nombreux virages. L’occasion idéale pour affiner le travail sur les trajectoires.

19h00 : Arrivée à Poitiers. Les élèves auront parcouru l’intégralité de ce voyage école au guidon de leur moto. Cela représente tout de même le chiffre symbolique de 1000 km !

 

Pour conclure cet article, je voulais remercier Christèle et Guillaume pour l’état d’esprit avec lequel ils ont abordé ce voyage. Je suis TRES fier d’eux et du courage dont ils ont fait preuve. Je leur souhaite tout le meilleur pour leur permis, bien évidemment, mais également pour leur vie motarde. Je ne pense pas m’avancer de trop en disant qu’ils ont adoré cette aventure. Et je suis intimement convaincu qu’il ne faudra pas patienter longtemps pour qu’ils repartent une fois le permis en poche.

J’adresse à mes deux élèves, à Mallory et Julien (Gîte "LE GOH LEN") ainsi qu’à tous ceux qui rendent ces voyages possibles et extraordinaire un IMMENSE SHAKA !!!