logo shakaschool

Voyage-école Moto à Salers (15) - Poitiers Le 10/05/2019

Dimanche 12 mai 2019
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1
auto école Shaka School image 1

Bonjour à tous,

Notre dernier « voyage-école moto » nous a permis de découvrir Salers dans le Cantal (15), au sud du Parc naturel régional des volcans d’Auvergne…

 

La partie immergée de l’iceberg …

Bien que je commence à être rompu à l’exercice, j’éprouve toujours quelques difficultés à retranscrire en quelques lignes « l’aura » d’un voyage-école. On peut, bien sûr, ne porter qu’un regard superficiel et se dire que ce n’est, ni plus ni moins, qu’un long trajet avec des élèves en formation pour le PERMIS MOTO. Mais dans ce cas-là, on ne voit que la partie émergée de l’iceberg. En effet, 90 % du volume d'un iceberg est situé sous la surface de l'eau et il est difficile de déterminer la forme qu'adopte cette partie à partir de celle qui flotte au-dessus de la mer. Pour un voyage école, c’est pareil, il faut s’immerger dans l’eau pour pouvoir en prendre la pleine mesure. Métaphore plus qu’appropriée au vue des trombes d’eau et de grêle qui se sont abattues sur nous durant ce voyage ! Je vais tout de même essayer de vous retranscrire notre périple

 

Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même...

Notre voyage a réuni 3 motards, Eve, Carine et Benoit. Bien qu’ils aient des parcours de formation différents, ils avaient tous les trois les compétences suffisantes pour pouvoir participer à ce voyage. De plus, ils étaient animés d’une envie d’en découdre avec les routes sinueuses d’Auvergne, peut-être pour se prouver à eux-mêmes qu’ils en étaient capables…

Lorsque je les rencontre pour la première fois, j’ai besoin de comprendre les motivations qui poussent mes élèves à s’inscrire pour le PERMIS MOTO. Cette motivation sera le carburant de leur formation. Beaucoup découvrent la moto comme passager. Ils sont alors protégés par le motard devant eux et ils peuvent « passivement » découvrir les sensations de bruit, de vent, de vibration, d’équilibre, …

En s’inscrivant pour le PERMIS A2, en suivant une formation et en participant à ce VOYAGE-ECOLE, nos trois amis motards ont quittés la « passivité » du poste de passager pour devenir « acteur » de la situation. Maintenant, c’est EUX qui sont au guidon de la moto, EUX qui choisissent la trajectoire la plus appropriée, EUX qui doivent déceler le danger à temps, … Bref, n’ayant plus de conducteur devant eux et en prenant les commandes, ils sont devenus à leur tour des motards.

 

L’important, ce n’est pas la destination, c’est le voyage … et pourtant !

Oui, bien sûr que le voyage est important car il est initiatique mais là … là, la destination valait quand même largement le détour. Notre hôte Olivier, accompagné de ses fidèles compagnons à quatre pattes (Louna Poulou et Eliot), nous a accueillis chez lui à Récusset (15). A quelques kilomètres de Salers, nous sommes littéralement tombés sous le charme de cette ancienne auberge familiale devenue un gîte/table d’hôtes EXTREMEMENT accueillant. Les chambres individuelles sont cocooning et le matin, lorsque l’on ouvre ses volets, on se retrouve nez à nez avec une vue à couper le souffle. Quelques plaques de neige sur le sommet nous rappellent que nous sommes en altitude et le bruit de l’eau qui court sur les pierres nous berce.

Olivier est habité par une gentillesse et une bienveillance qui nous a permis de nous sentir tout de suite à l’aise. Aux petits soins pour nous, le dîner qu’il nous a préparé était à la fois délicieux et très copieux ! Nous avons pu déguster une truffade (spécialité locale à base de pomme de terre et de fromage). Et que dire du petit déjeuner … ce serait bien trop long à détailler, salé ou sucré, il y en avait vraiment pour tous les goûts. Et puis, comme nous ne voulions pas repartir de là sans acheter un peu de fromage, Olivier nous a donné quelques bonnes adresses pour nous approvisionner …

Bref, nous vous recommandons vivement ce lieu, que ce soit en famille, entre amis, pour une nuit ou pour plus longtemps !

Le plus simple est de prendre contact avec Olivier : https://la-maison-dolivier-75.webself.net/.

 

Un « tout » est autre chose, et bien plus encore, que la somme des parties qui le constitue…

Vous l’aurez compris, ce voyage-école en moto était bien plus qu’une longue distance parcourue avec des élèves en formation pour le PERMIS MOTO.

Voici une liste non exhaustive de ce que ce voyage comportait :

  • 300 km par jour de trajet,

  • Un hébergement au TOP,

  • Olivier et sa bienveillance,

  • Des virages à n’en plus finir,

  • Des fou-rires,

  • Des paysages à couper le souffle,

  • 1000 vaches Salers et 1 vache Milka,

  • Un moment de détente dans un Cantou au coin du feu,

  • Mille et une citations,

  • Des incivilités sur la route voir même des comportements parfois dangereux,

  • Un pépé qui vendait du fromage et qui avait le compas dans l’œil,

  • Un départ du Flunch de Limoges à 14h20-30,

  • Des rencontres sous un abri improvisé à Salers,

  • Des trombes d’eau et de grêle

 

En conclusion, un voyage-école ça ne se raconte pas … ça se vit !

Et nous, nous pensons déjà au prochain.

 

SHAKA